Luke Richards – Genius – Audio Network Limited

Naarea - Interview de Jean-Luc Alexandre

07:48

Naarea - Webinar

59:07

X SMR : «Nous avons tout le pôle d'excellence en France pour y arriver», assure Jean-Luc Alexandre

07:22

L'interview de Jean-Luc Alexandre (NAAREA) par Stéphane Soumier

14:18

Naarea - Interview de Jean-Luc Alexandre

07:48

Naarea - Webinar

59:07

X SMR : «Nous avons tout le pôle d'excellence en France pour y arriver», assure Jean-Luc Alexandre

07:22

L'interview de Jean-Luc Alexandre (NAAREA) par Stéphane Soumier

14:18

Naarea - Interview de Jean-Luc Alexandre

07:48

Naarea - Webinar

59:07

X SMR : «Nous avons tout le pôle d'excellence en France pour y arriver», assure Jean-Luc Alexandre

07:22

L'interview de Jean-Luc Alexandre (NAAREA) par Stéphane Soumier

14:18
Découvrez
notre société

[ NAAREA est une deeptech française qui développe un micro générateur nucléaire – ou XAMR pour eXtrasmall Advanced Modular Reactor – qui produit quelques dizaines de Mégawatt, bénéficie de 5 à 10 ans d’autonomie, et dont le volume s’approche de celui d’un « semi-remorque » ]

L’objectif du projet XAMR  NAAREA (XAMR pour eXtrasmall Advanced Modular Reactor) est de concevoir et développer un réacteur nucléaire innovant de génération IV à sels fondus et de faible puissance (quelques dizaines de MWe), pouvant être déployé au plus près de consommateurs industriels d’énergie électrique ou thermique, aussi bien en France qu’à l’étranger.

La maîtrise de la production d’énergie décentralisée présente des intérêts opérationnels et stratégiques. Elle contribue à renforcer la souveraineté par l’autonomie, offre un atout opérationnel incontestable, vecteur de performance et de résilience, et contribue significativement à l’atteinte des objectifs de la transition énergétique et du développement durable.

NAAREA (acronyme de "Nano Abundant Affordable Resourceful Energy for All") a pour ambition de produire en grande série ses microcentrales de production d'énergie et de se positionner comme exploitant afin de vendre l'énergie produite aux consommateurs industriels. Le développement du projet est réalisé en étroite collaboration avec des organismes de recherche, entreprises et personnalités incontestées dans le domaine nucléaire qui interviennent en sous-traitance : CNRS, CEA, Orano, Assystem, Dassault Systèmes, Framatome et une dizaine d’autres sur des briques technologiques spécifiques.

[ Notre Technologie ]

Les micro-générateurs NAAREA sont composés d’un réacteur à fission miniaturisé et de ses composants annexes (échangeurs, groupe turbo-alternateur, convertisseurs de puissance, contrôle commande, sécurité et redondance, etc.) intégrés dans un faible volume.

naarea-tab.png

[NOTRE EQUIPE]

Christophe Behar Conseiller en assistance à maîtrise d’ouvrage : Ingénieur de l’Ecole centrale de Paris. Après une carrière au CEA, il y prend la direction de l’énergie nucléaire en 2009 (CEA/DEN). Membre de plusieurs conseils de surveillance et d’administration en France et à l’étranger, il exerce aussi des responsabilités dans des structures représentatives du nucléaire (SFEN, GIFEN, GIIN).

Jean-Michel Boczkow Secrétaire général : Spécialiste de la gestion financière. Il commence sa carrière dans l’audit, puis assure les fonctions de direction financière au sein des groupes Thales, Valeo, Sagem, Safran et Alstom Transport où il occupe le poste de VP Finance corporate international et enfin de division opérationnelle au niveau mondial.

Guilhem Plane Directeur administratif et financier : Diplômé d’un Master 2 finances et comptabilité, Contrôle, Audit. Fort d’une expérience auprès de grands groupes industriels dans le domaine de l’audit, il a su développer des compétences spécifiques au traitement comptable des dépenses de R&D et de suivi de la capitalisation des coûts.

David Colon Directeur stratégie et relations institutionnelles : Polytechnicien (X93), ingénieur du génie rural des eaux et forêts, IHEDN. Ancien délégué du Comité Stratégique de la Filière Eau, membre du Conseil National de l’Eau et directeur des relations institutionnelles de Veolia Eau. Ancien PDG de groupes de services à l’environnement. Fondateur et président bénévole de l’ONG Up2green reforestation.

Bruno Maurice-Cacciaguerra Directeur sûreté/sécurité : Général de Corps Aérien (2S). Ancien conseiller du gouvernement dans le cadre de la montée en puissance de l'Agence de l’Innovation Défense (AID) et officier général chargé de la transformation digitale des armées (OGTDA) auprès du chef d’état-major des armées. Diplômé de l’Ecole de l’air et Supélec. Auditeur du Royal College of Defence Studies (RCDS) à Londres.

Céline Duvivier Directrice des ressources humaines : Diplômée d’un Master2 RH et d’une Maîtrise de psychologie du travail, possède une expérience d’une vingtaine d’années dans différents domaines des Ressources Humaines. Elle a acquis son expertise au sein de grands groupes d’activité industrielle et financière.

David Briggs Directeur général adjoint - directeur Industrialisation et O&M : Spécialiste du management dans l'industrie et les services à l’industrie, il a exercé une carrière à l’international avec de hautes responsabilités dans des groupes comme Wilo, Alstom, ABB ou plus récemment GE Healthcare. Il a notamment joué un rôle majeur dans la transformation de la gouvernance et dans l’innovation.

[ Nos objectifs environnementaux et sociétaux ]

Le choix du nucléaire disruptif, sa taille réduite, l’exploitation du combustible nucléaire usagé et son approche humaniste des besoins apportent une solution décarbonée aux besoins en énergie des sociétés.

Premièrement, NAAREA vise à avoir un impact significatif sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre des économies développées, et à terme, sur la réduction de la concentration des GES dans l’atmosphère. Cela, grâce à un développement rapide qui permettra à NAAREA de remplacer les activités fortement émettrices dont les activités industrielles, la production d’électricité dans les zones isolées, les mobilités lourdes de manière directe et légères de manière indirecte, l’agriculture ou encore le développement des villes et bâtiments intelligents et durables.

Parallèlement, NAAREA ambitionne d’apporter une énergie décarbonée, accessible et sécurisée à tous, même aux populations ne disposant pas à ce jour de réseaux électriques. Pour mémoire, l’énergie est fortement corrélée au développement des économies, le pari de la croissance durable suppose la décorrélation entre les activités économiques et les émissions de gaz à effet de serre, qui reste à confirmer. Ce pari doit avoir un impact profond sur les sociétés qui verront leur qualité de vie améliorée. En outre, compte-tenu de son caractère décentralisé, les XAMR NAAREA favorisent l’adaptation sociétale au changement climatique – devenu inéluctable – en produisant de l’énergie en totale autonomie, sans recours à l’eau pour son exploitation.

[ Notre stratégie de développement ]

Le modèle économique de NAAREA est celui d’un fournisseur d’énergie avec contrat de performance. NAAREA restera propriétaire des micro-générateurs en toutes circonstances afin de garantir la sécurité, la sûreté, la maintenance et la parfaite exploitation de ceux-ci.

L’ensemble des activités couvertes par NAAREA comprendra la fabrication, le transport et la livraison sur site, la mise en œuvre, le raccordement, la formation, la sécurité, les assurances, les opérations et la maintenance, les interventions d’urgence y compris pour neutraliser ou désactiver les micro-générateurs et la gestion de leur fin de vie.

Le marché des SMR fonctionnant avec un réacteur à sels fondus présente un haut potentiel. Pour la première fois, un nucléaire sécurisé et compétitif peut être raccordé directement au point de consommation. Et d’autre part, une source d’énergie peut être indépendante du réseau de transport d’énergie électrique, d’un pipeline, ou d’un point d’eau.

Ainsi, cette technologie devient stratégique pour de nombreuses industries dans de multiples secteurs économiques :

noun-mineral-844810.svgL’extraction des ressources minérales

noun-molecule-521609.svgLa production d’hydrogène

noun-water-drop-4792176.svgLe dessalement d’eau de mer ou d’eaux saumâtres

noun-energy-1772051.svgL’approvisionnement en énergie des collectivités isolées

noun-termometer-5163699.svgLa production de chaleur industrielle

noun-renewable-3408534.svgL’appui aux énergies renouvelables intermittentes

Enfin, elle est une opportunité unique pour les économies émergentes qui n’ont pratiquement aucune infrastructure de réseau.

[ Dirigeants ]

Depuis 2005, les deux fondateurs du projet, Jean-Luc Alexandre et Ivan Gavriloff, ont collaboré avec succès pour faire travailler ensemble de façon créative des corps de métiers qui n'avaient pas l'habitude de coopérer et qui étaient a priori difficilement compatibles.

Jean-Luc Alexandre, École Technique Préparatoire pour l’Armement, ingénieur Centrale-Supelec’92 et INSEAD, a commencé sa carrière chez Spie Batignolles dans l’ingénierie et la construction de systèmes ferroviaires complexes. Il est devenu directeur des infrastructures chez Alstom Transport en 2007. En 2013, il devient DG de Degrémont. Il était en outre jusqu’en 2019 Chief Technical Officer du groupe Suez pour les infrastructures. Quinze années d’expatriation lui ont apporté une connaissance aiguisée de l’international. Cette expérience internationale de terrain l’a profondément sensibilisé aux inégalités sociales, aux détresses quotidiennes des pays en voie de développement, et aux effets dévastateurs du dérèglement climatique sur ces populations.

Ivan Gavriloff, X81, entrepreneur et fondateur de KAOS Consulting en 1986, est un expert de la créativité et de l’innovation. Enseignant le "penser autrement" depuis 2012 au CHEM, École de Guerre, EMSST, CFMD, mission d'accompagnement de l'Officier Général Transformation Digitale des Armées (OGTDA) durant 18 mois (2017-2018), Colonel (AIR) de réserve citoyenne (ADER). Il anime des groupes de créativité allant d'une dizaine jusqu'à plusieurs centaines de personnes. Son savoir-faire permet de faire émerger des solutions innovantes de groupes en apparence disparates, grâce à des méthodes d’intelligence collective, éprouvées auprès de 1 000 clients dont toutes les entreprises du CAC40, et l’organisation de plus de 3 000 séminaires de créativité.

Inspirés et engagés professionnellement dans l’atteinte des dix-sept objectifs de développement durables (ODD), signés à Paris en septembre 2015 par 193 pays, Jean-Luc Alexandre et Ivan Gavriloff, ont publié un ouvrage « Oui, c’est (encore) possible » en décembre 2019, fruit de leurs analyses et retour d’expériences sur le sujet. « Protéger notre planète et notre famille d’êtres vivants » conduit à l’idée que le climat est notre patrimoine et qu’il constitue l’héritage dont nous portons la responsabilité à l’égard des futures générations.

NAAREA est dirigée par Jean-Luc Alexandre qui en est son Président Directeur Général. Ivan Gavriloff est président du conseil de surveillance.

Jean-Luc Alexandre

Ivan Gavriloff